• Agrandir la taille du texteRéduire la taille du texte
  • Imprimer

Don d'organes et de tissus

Informations générales  

Qu’est-ce que le don d’organes et de tissus

Le don d’organes et de tissus consiste à prélever, après le décès, un ou plusieurs organes/tissus dans le but de sauver ou d’améliorer considérablement la qualité de vie des receveurs. C’est un geste généreux et altruiste de la part du donneur et de sa famille.

Il est important de mentionner que la priorité des professionnels de la santé est de sauver la vie, d’assurer le confort et la dignité des patients. L’option du don d’organes et de tissus n’est offerte qu’aux familles de patients en fin de vie ou décédés.

Différence entre les organes et les tissus

Organes

Les organes sont des structures complexes et vascularisées. Ils sont fragiles au manque d’oxygène. Environ 1 à 2  % des décès peuvent être des donneurs d’organes.

Les organes peuvent être prélevés chez les patients en décès neurologique, chez qui on maintien la circulation sanguine ou alors dans le cas d’arrêt de traitement chez un patient avec un drame neurologique dévastateur. L’arrêt se fait en salle d’opération afin de diminuer la durée du manque de circulation et d’oxygène des organes.

Comme ces situations sont rares, il y a beaucoup de gens en attente d’une greffe d’organe.

Transplant Québec est l’organisme mandaté pour coordonner le processus de don d’organes et assurer l’attribution et la distribution des organes aux personnes en attente de greffes.

Tissus humains

Les tissus sont des structures moins complexes que les organes, ils supportent mieux une certaine période de temps en l’absence d’oxygène sans que leur qualité n’en soit affectée. Ce type de don est possible chez la majorité des personnes décédées. Héma-Québec est l’organisme qui s’occupe de la référence, du prélèvement, de la conservation et de la distribution des tissus humains en vue de la greffe.

Organes et tissus pouvant être prélevés

Qui peut être un donneur  

 

       ORGANES

        TISSUS

Critères spécifiques 

Intubé sur respirateur

Drame neurologique (pronostic grave) chez qui on opte pour l’arrêt de traitement

Décès neurologique (mort cérébrale) 

Décédé depuis moins de 24 h

 Critère d’âge

Tout âge

85 ans et moins

 Critères d’exclusion 

Aucun

VIH, hépatite B ou C

Infection sévère

Cancer sanguin (leucémie, lymphome, Hodgkin)

Démence d'étiologie inconnue, Alzheimer, Parkinson


Combien de vies un donneur peut-il sauver ?

  • Un don d’organes peut sauver jusqu’à 8 vies.
  • Un don de tissus peut améliorer la vie de 40 personnes.

Nombre de patients en attente d’organes au Québec

  • En 2012, 1 250 personnes étaient en attente d’un organe et ce chiffre augmente à chaque année (Source Transplant Québec).

Comment signifier son choix

  • Signer l’endos de sa carte d’assurance-maladie.
  • S'inscrire au Registre des consentements au don d'organes et de tissus de la RAMQ (lors du renouvellement de la carte d'assurance-maladie).
  • S’inscrire au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec.
  • En parler à ses proches.

Haut de page

Implication du CHA 

À titre de centre de traumatologie tertiaire pour l’est du Québec et de centre de référence en neurosciences, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus représente l’un des plus importants centres identificateurs de donneurs potentiels d’organes et de tissus au Québec.

Lors de la Semaine nationale des dons d’organes et de tissus à la fin d’avril, des kiosques et des activités sont organisées pour sensibiliser le public et le personnel ainsi que pour remercier les professionnels du CHU de Québec qui collaborent aux processus du don d’organes et de tissus.

Haut de page

Rôle de l'infirmière ressource 

  • Guider les équipes traitantes dans les diverses étapes du processus du don d’organes, de la référence à l’évaluation du donneur potentiel.
  • Accompagner les familles des donneurs potentiels afin de leur offrir un soutien psychologique, de les aider à cheminer dans la compréhension du décès neurologique et, s’il y a lieu, de proposer l’option du don d’organes au moment approprié en donnant toute l’information nécessaire pour leur permettre de faire un choix libre et éclairé.
  • Former les différents intervenants du centre hospitalier sur le don d’organes et de tissus. Différents sujets sont abordés dont : la référence, le maintien, l’annonce de mauvaises nouvelles et l’accompagnement des enfants endeuillés.
  • Participer à la garde régionale en don d’organes et de tissus avec l'infirmière ressource de l'Hôtel-Dieu de Québec. Il y a donc toujours une infirmière ressource de disponible, 7 jours/7, 24h/24. Cette garde couvre les hôpitaux du CHU de Québec et l’Hôtel-Dieu de Lévis (CSSS du Grand Littoral)
  • Collaborer avec Transplant Québec et Héma-Québec.

Pour avoir des informations ou de la documentation, les infirmières ressources de votre centre sont disponibles :

Haut de page

Haut de page