• Agrandir la taille du texteRéduire la taille du texte
  • Imprimer

URGENCE D’AGIR DÈS 2015 POUR FAIRE FACE AU VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION LE CEVQ PROPOSE DES SOLUTIONS CONCRETES

  • Date : 2012-09-27
  • Type : Communiqué

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
 
2e édition du Colloque du CEVQ

Québec, le 27 septembre 2012 – Dans le contexte où, dès 2015, la courbe du vieillissement de la population s’accélérera de façon importante, c’est avec fierté que le Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ) du CHU de Québec tient aujourd’hui et demain la 2e édition du Colloque du CEVQ à l’Hôtel Plaza Québec. Réunissant plusieurs experts, professionnels de la santé, médecins cliniciens, chercheurs et étudiants du Québec, la programmation de cette année rivalise avec celle des congrès de calibre national. Le Colloque du CEVQ stimulera l’intérêt en proposant des moyens pour adapter les soins et services et en tenant compte de la vulnérabilité des personnes âgées. Comme certaines problématiques plus spécifiques viennent compromettre le maintien ou le retour à l’autonomie, le colloque propose des conférenciers qui aborderont des thèmes très actuels en lien avec la dysphagie, l’incontinence urinaire et le sommeil, mais également la réalité du vieillissement de la population.

« L’impact numérique des aînés sur le réseau de la santé et des services sociaux commence déjà à se faire sentir et s’accélérera dès 2015. La détection précoce des causes sous-jacentes aux incapacités telles que la dysphagie, l’incontinence et le sommeil ainsi que l’intégration de l’Approche adaptée à la personne âgée permettront de les diminuer et, ainsi, de maintenir une qualité de vie aux personnes âgées. Nous devons modifier notre vision à long terme des soins aux aînés afin de passer d’une perspective hospitalo-centrique vers des soins à domicile intégrant l’ensemble des professionnels de la santé et non plus seulement les médecins », a souligné Dr Pierre Jacob Durand, directeur scientifique du CEVQ.

 « Actuellement, bien que l’impact économique du vieillissement à lui seul soit gérable, le vieillissement aura, et a déjà, un impact majeur sur le réseau de la santé et des services sociaux. D’ailleurs, et à preuve avec ce colloque, les acteurs du réseau travaillent déjà sur plusieurs pistes de solution pour répondre à ce défi. Parmi celles-ci, il y a notamment le développement d’un mode de financement à la bonne place, c'est-à-dire pour les soins à domicile et les soins de 1re ligne; le développement de l’expertise requise en gériatrie afin de bien identifier les facteurs de vieillissement et de perte d’autonomie; la révision de nos façons de faire pour adapter nos pratiques et milieux de soins; et enfin, l’optimisation de nos pratiques afin d’utiliser nos ressources à bon escient », ont ajouté Dr Stéphane Lemire, interniste-gériatre et professeur clinique à l’Université Laval, et M. Jacques Légaré, Ph.D., professeur titulaire au Département de démographie de l’Université de Montréal.

Les recherches et avancées scientifiques des dernières années visent à développer des soins et services plus adaptés aux personnes âgées en fonction des normes reconnues et des meilleures pratiques en matière de prévention, de dépistage, d’évaluation et d’intervention. Le Colloque du CEVQ est une occasion privilégiée de mettre en valeur l’expertise développée par les professionnels de la santé, les chercheurs et les médecins du Québec et, plus particulièrement, ceux qui œuvrent au CEVQ du CHU de Québec. L’avancement des sciences et le partage des connaissances sur la personne âgée sont au cœur de la mission universitaire et, grâce à la contribution des professionnels, les nouvelles pratiques contribuent à l’amélioration des conditions de vie de ces personnes, tout en favorisant des soins de meilleure qualité.

« Ce colloque se veut un partage des données probantes sur les approches à privilégier pour prévenir et traiter certains troubles chez l’aîné dans différents contextes cliniques.  Ainsi, le CEVQ vise à unir les forces de tous et chacun afin que nous puissions faire la différence et intégrer une approche plus adaptée à la personne âgée pour, ainsi, faire face aux défis des prochaines années », a conclu Mme Lucie Grenier, directrice générale adjointe au CHU de Québec.
 

À propos du Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ)

Le CEVQ, qui a débuté ses activités en 2007, est installé au cœur de la Capitale-Nationale et son action s’étend à tout l’est du Québec, soit le territoire du Réseau universitaire intégré de santé de l’Université Laval (RUIS-UL). Le CEVQ a pour mission de contribuer au développement des connaissances et des meilleures pratiques adaptées aux personnes âgées.  De plus, il joue un rôle important au niveau de l’intégration de ces connaissances basées sur les données probantes auprès des soignants, visant le rehaussement de leurs compétences et l’adoption d’interventions plus appropriées. Différents professionnels de la santé s’y regroupent afin d’assurer l’excellence des soins aux personnes âgées, tant sur les plans physique, psychologique que social. En appui à cette mission, le CEVQ comprend quatre volets principaux, soit les soins, l’enseignement, la recherche ainsi que la prévention et promotion. Pour en connaître davantage sur le CEVQ, consultez le www.cevq.ca.


À propos du CHU de Québec

Constitué du CHUL, de L’Hôtel-Dieu de Québec et des hôpitaux de l’Enfant-Jésus, Saint-François-d’Assise et du Saint-Sacrement, le CHU de Québec est le plus important établissement de santé du Québec et l’un des plus grands CHU au Canada. Il offre des soins généraux et spécialisés, mais surtout plusieurs services surspécialisés destinés à la population de l’est du Québec et du nord-ouest du Nouveau-Brunswick, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l’Université Laval et tourné vers l’avenir, le CHU de Québec détient une mission de soins, d’enseignement, de recherche, dans de nombreuses pointes d’excellence, et d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé. Ces vocations sont d’ailleurs soutenues par près de 14 000 employés, comprenant environ de 1 700 médecins, dentistes et pharmaciens. Visitez le www.chudequebec.ca pour en connaitre davantage sur le CHU de Québec.

Liste des conférenciers du colloque :

Francine Bélisle, Inh., cert. gériatrie, coordonnatrice de la clinique externe de dysphagie, IUGM

Nathalie Blouin, M.D., Institut universitaire de gériatrie de Montréal

France Camiré, Inf., Conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers et des programmes de santé publique,
CSSS Pierre-Boucher

Julie Carrier, M.Sc., Ph.D., Professeure titulaire au Département de psychologie de l’Université de Montréal et chercheure au Centre d’études avancées en médecine du sommeil de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

Jean-Louis Denis, Ph.D., Professeur titulaire au Département d’administration de la santé de l’ÉNAP, chercheur régulier à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance et la transformation des organisations et système de santé

Chantal Dumoulin, Ph.D., Professeure à l’Université de Montréal et chercheure au Centre de recherche de l’IUGM

Pierre Jacob Durand, M.D., M.Sc., CSPQ, FRCP, FCMFC, directeur scientifique du Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec, CHU de Québec

Jean-François Gagnon, M.S., M.D., Ph.D., Neuropsychologue, professeur adjoint au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, chercheur au Centre d’étude avancé en médecine du sommeil de l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

Isabelle Germain, Dt.P., M.Sc., Ph.D., Hôpital Sainte-Anne

Martine Lafleur, Dt.P., M.Sc., M.D., FRCP, gériatrie, IUGM et CHUM

Josée Lamarche, Dt.P., Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal, co-présidente du comité de rhéologie de l’Association professionnelle des nutritionnistes experts en dysphagie

Jacques Légaré, Ph.D., professeur titulaire au Département de démographie de l’Université de Montréal

Nathalie Lemire, Ergothérapeute, CSSS Pierre-Boucher, Conseillère clinique spécialisée à la Direction des services multidisciplinaires

Stéphane Lemire, M.D., FRCPC, M.Sc. International Health Management, Interniste-gériatre, professeur clinique à l’Université Laval

Charles Morin, Ph.D., Professeur titulaire, école de psychologie de l’Université Laval

Geneviève Nadeau, M.D., M.Sc., FRCSC, spécialité en urologie, Université Laval

Annie Roberge, B.Pharm., M.Sc. Pharmacienne, CSSS Vieille-Capitale

Cara Tannenbaum, M.D., M.Sc. Gériatre, IUGM

 

Annexe : Vieillissement de la population

Communiqué de presse en pdf

- 30 -


N. B. Entrevues et visites au colloque accordées sur demande.

Renseignements : Geneviève Dupuis
Direction des communications
CHU de Québec
418 649-5587

‹ Retour