• Agrandir la taille du texteRéduire la taille du texte
  • Imprimer

Deux médecins du CHU de Québec finalistes au concours Femmes de mérite de la YWCA

  • Date : 2013-03-27
  • Type : Actualité

La YWCA annonçait le 20 mars dernier les finalistes de son concours Femmes de mérite. La Dre Marie Plante et la Dre France Légaré du CHU de Québec figurent parmi les finalistes. Ce concours vise à faire connaître des femmes qui transforment leur milieu et se distinguent par leur engagement, leur leadership, leur créativité et leur détermination.

Catégorie santé - Dre Marie Plante
La Dre Marie Plante, gynéco-oncologue à L’Hôtel-Dieu de Québec et chef du Service de gynéco-oncologie du CHU de Québec, rêvait de permettre aux femmes atteintes d’un cancer du col de l’utérus de goûter aux joies de la maternité. Elle s'initie donc auprès du Dr Michel Roy à la trachélectomie radicale, une intervention chirurgicale alors innovatrice. Cette technique permet aux femmes atteintes d’un cancer de préserver leur utérus, et ainsi leur fertilité, et de combattre aussi efficacement la maladie qu’avec une ablation totale de l’utérus. David contre Goliath, elle et Dr Roy ont fait équipe afin de démontrer au reste de l'Amérique comment une petite équipe francophone pouvait influencer positivement la médecine. Convaincue des bienfaits de cette approche pour les femmes, elle a gardé la tête haute devant les critiques et démontré la qualité, la rigueur et l'efficacité de ses travaux.

Elle a réussi à convaincre ses collègues des avantages de cette nouvelle approche en donnant de nombreuses conférences partout dans le monde, en publiant des articles sur le sujet, des chapitres de livres et des atlas décrivant la procédure chirurgicale. Aujourd’hui, la trachélectomie radicale est reconnue comme une option thérapeutique valable pour les jeunes femmes ayant un cancer du col utérin débutant. Au départ, le scepticisme était grand, mais c'est animée par son désir de faire mieux, de construire la médecine de demain, que les femmes atteintes d'un cancer de l'utérus peuvent maintenant espérer avoir une famille, retrouver une vie normale le plus rapidement possible et jeter un regard vers l'avenir.

Catégorie sciences et technologie - Dre France Légaré
Animée par son désir d’améliorer les soins de santé et la relation patient-médecin, la Dre France Légaré, chercheuse clinicienne au Centre de recherche du CHU de Québec et clinicienne enseignante à l’Unité de médecine familiale de l’Hôpital St-François d'Assise, s’intéresse à la prise de décision partagée, une avenue prometteuse qui offre des solutions concrètes au contexte médical actuel. En effet, les options cliniques se multiplient et les patients s’attendent à être davantage impliqués dans les processus décisionnels liés aux soins qu’ils reçoivent. Cette situation place les médecins dans des rôles de transmetteurs d'informations et de courtiers de décision – à l’opposé du rôle traditionnel de preneur de décision. Les travaux de recherche de la Dre Légaré proposent un modèle de partage mutuel d’informations et amènent une nouvelle vision de la relation patient-médecin en misant sur le décloisonnement de l’information.

Le patient peut être ainsi mieux renseigné et prendre des décisions selon ses valeurs, ses activités et ses réactions face aux diverses options thérapeutiques. La décision partagée a fait l’objet de peu d’études et Dre Légaré est une figure de proue dans ce domaine. Son parcours, sa ténacité et son enthousiasme trouvent écho parmi ses pairs. Dre Légaré a d’ailleurs remporté plusieurs prix visant à souligner sa contribution à la recherche. Aujourd’hui, après 28 ans de carrière, son apport pour la médecine est considérable, elle est reconnue de tous comme une femme inspirante qui a su imposer un modèle dans lequel prend racine la médecine de demain.


Les lauréates du concours seront dévoilées le 29 mai prochain, lors du Gala Femmes de mérite qui se tiendra au Capitole de Québec.


Article paru dans le CHU de Québec en action du 20 mars 2013

‹ Retour